France Dimanche

France Dimanche

Journal hebdomadaire, France-Dimanche est lancé le 10 août 1946, sous la houlette de Pierre Lazareff. Ce dernier, directeur de France-Soir, souhaite en faire le complément de son grand journal quotidien.

Le ton adopté, volontairement léger et impertinent, séduit. Les pages du journal font la part belle aux potins et autres sujets de distraction. En 1983, le journal opte pour un format tabloïd et introduit la couleur. Face à une concurrence croissante, cette mutation ne parvient que momentanément à maintenir le niveau des ventes. Vendu tous les vendredis, le magazine fait aujourd’hui partie du groupe Lagardère.

Entre 1949 et 1953, Françoise Giroud y déploie sa verve pour dresser le portrait acide, tendre ou élogieux des vedettes et personnalités qui composent le Tout-Paris. Quelques acteurs hollywoodiens viennent compléter cette galerie, dans laquelle elle manie avec bonheur l’art de la litote. Elle contribue ainsi à imposer un genre jusque-là inconnu en France, qu’elle a découvert dans les chroniques de Janet Flaner, journaliste au New Yorker. D’une chronique à l’autre, elle creuse les personnalités, donne la mesure d’une trajectoire en disséminant les anecdotes... et ainsi parvient à insuffler une consistance humaine à ces personnages, objets de rêves. Au fil des années, elle montre un intérêt croissant pour les portraits politiques dont attestent ses chroniques consacrées à Pierre Mendès-France, Edgar Pinay, ou Dwight Eisenhower en 1952. 

Chroniques remarquées et appréciées, une sélection d’entre elles font l’objet d’une publication dans Françoise Giroud vous présente le Tout Paris, puis dans Nouveaux portraits, dès le milieu des années 1950.