L'Express

L'express

L’hebdomadaire L’Express naît en 1953, dans une période de forte instabilité parlementaire, alors que l’armée française s’embourbe dans la guerre d’Indochine. Sa création est le fruit d’une rencontre entre Jean-Jacques Servan-Schreiber, fils et neveu des fondateurs des Echos et Françoise Giroud. Ensemble, ils forment le projet d’un journal politique original.

Le 16 mai 1953, le premier numéro paraît en supplément du samedi du quotidien Les Echos. Il ne s’agit encore que de quelques feuilles, mais dès son premier éditorial, le journal proclame son engagement : « Il faut dire la vérité telle que nous la voyons, sur la stagnation de notre économie, la vétusté de notre armée, le silence de notre diplomatie. Il faut aussi définir les conditions d’un redressement. »

Dans les premiers mois, seules les contributions extérieures au journal sont signées. Celles-ci sont nombreuses : Jean-Paul Sartre, Simon Nora, François Mitterrand, Albert Camus, François Mauriac, ou encore Alfred Sauvy. D'abord composée d'une équipe d'une dizaine de personnes, le nombre de rédacteurs croît rapidement devant la réussite du journal ; en 1970, 430 personnes travaillent dans les locaux de L’Express.

Depuis sa création, Françoise Giroud, directrice de la rédaction, se charge d’homogénéiser le ton du journal. À la fin de l'année 1956, ses articles acquièrent une coloration politique. C’est en tant qu’éditorialiste qu’elle ouvre dorénavant chaque numéro avec sa « Lettre de l’Express », offrant un point de vue ramassé et cinglant sur l’actualité.

En 1961, après une interruption d’une année, elle recouvre peu à peu sa place dans le magazine en alternant chroniques politiques et chroniques cinéma, restés ses domaines de prédilection. Mais en 1974, appelée par Valéry Giscard d’Estaing au poste de Secrétaire d’Etat à la Condition féminine, Françoise Giroud prend congé de la direction de L’Express.